Zoom sur… le Bombyx disparate

Des chenilles de Bombyx disparate (Lymantria dispar) ont été observées dans la région d’Ajaccio l’année dernière puis à Popolasca et Moltifao cette année! Très présent jusqu’en 2018, notamment dans l’extrême Sud, le ravageur semble se développer de manière cyclique, et une nouvelle recrudescence du ravageur est observée en ce début d’été.

Comment les reconnaitre ? Les femelles, de couleur blanc crème tachetée à antennes filiforme, peu mobiles, restent “accrochées” sur le tronc des arbres, à proximité de leur lieu d’émergence, alors que les mâles, de couleur brune à antennes plumeuses, volent dans les peuplements à la recherche des femelles. Les chenilles sont reconnaissables par leurs verrues dorsales : 5 paires de verrues bleues vers la tête et 6 paires de verrues rouges vers l’abdomen.

De gauche à droite, la chenille (observée en juin 2022 dans le pays Ajaccien), la chrysalide puis le papillon femelle et sa ponte

 

Biologie : Après l’éclosion des œufs en avril, 5 à 6 stades larvaires se succèdent. Le mois de juin marque la fin de la diapause pour les chenilles, qui ont consommé les feuilles de l’arbre pendant 2 à 3 mois. S’en suit ensuite la nymphose pour une durée de 15 jours, avant que les premiers papillons n’apparaissent. La femelle pond sur les troncs, en général sur chênes, entre 100 et 800 œufs regroupés en amas spongieux de couleur jaune pâle voire ocre.

Symptômes : Les chênes touchés par les larves subissent une défoliation très importante, parfois totale au début de l’été. Des débris de feuilles peuvent s’observer au pied des arbres touchés. Les dégâts peuvent être spectaculaire mais durent rarement plus de deux années successives. Peu d’arbres succombent à ces attaques.

Végétaux sensibles : Chênes principalement mais aussi d’autres feuillus et résineux

Période à risque : Avril à Septembre

Méthodes de lutte :

Il existe plusieurs méthodes de luttes pour limiter les attaques du ravageur :

  • Utiliser des pièges à phéromones pour limiter les populations de papillon l’été. Les phéromones sexuelles attirent les mâles et empêche ainsi la reproduction et donc la prolifération du bombyx. Les phéromones et les pièges sont disponibles dans le commerce, assurez pour qu’ils sont bien adaptés pour le bombyx disparate (Lymantria dispar).
  • Contre la chenille, pulvérisés directement sur les arbres et les zones infestés, des produits de biocontrôle à base de Bacillus Thuringiensis peuvent s’avérer efficace. Il s’agit de bactéries entomophages qui détruiront les larves du papillon.
  • Il existe également des auxiliaires/ennemis naturels du bombyx disparate qui participeront à la régulation des populations : la mésange, les chauves-souris ou encore certaines araignées ou certains coléoptères…